| par

Zoom sur les biographies

Parler de soi devant plusieurs personnes n’est pas un exercice si facile, mais tenter le coup est un pas important dans la vie ! C’est ce que nous faisons en hiver avec les étudiants de la formation « Oser l’indépendance » qui a lieu à L’Aubier d’octobre à juin chaque année.

La préparation et le récit de notre biographie nous permettent en effet de regarder en arrière pour ensuite mieux repartir en avant. De plus, ce travail nous aide à nous poser dans le moment présent, et à oser prendre notre place dans le monde !

Il y a bien sûr un certain travail à faire pour pouvoir structurer sa présentation, rechercher chez ses parents ou dans des albums des images, des récits, des précisions quant à son enfance par exemple.
Il faut ensuite prendre le courage de parler en public pour dire des choses qui nous tiennent à cœur et être en même temps attentifs à l’attitude de ceux qui écoutent : ceux qui nous regardent nous aident, ceux qui nous défient nous intimident ; comment préférons-nous être regardé et comment regardons-nous lorsque nous sommes dans le public ?

En prenant la parole, nous nous lançons pour continuer malgré les hésitations, malgré les doutes ou les fou-rires. Si nous avons préparé notre récit, nous saurons éviter les multiples « heu… » et les dandinements gênés !

Avons-nous l’habitude de parler de nous ? Pas forcément. Nous vivons dans l’habitude d’être en accord ou en désaccord avec les discussions alentours, mais n’avons pas souvent pris ou osé prendre de la place pour parler de nous. Profitons de cet instant ! Chaque personne qui nous écoute est là pour cela, le temps n’est pas volé, nous sommes tous reconnaissants d’entendre le parcours de vie de quelqu’un que nous découvrons.

Bien sûr nous commencerons par le lieu et le moment de notre naissance. Que faisaient nos parents, où vivions-nous, quelle place avons-nous dans la fratrie, quels liens avec nos frères et sœurs, parents, grands-parents, comment avons-nous vécu les premières années d’école, qu’est-ce que nous aimions faire ? Etc…

Nous avons eu des passions, lesquelles et depuis quand ? Nous avons fait des choix d’études, joué d’un instrument, déménagé, vécu à l’étranger, suivi des cours, eu un lien fort avec des animaux… tout cela ne nous a pas déterminé mais a été sur notre chemin pour une raison particulière. Cela nous a permis de devenir qui nous sommes. Et quand bien même on pense que certaines choses étaient un frein, on se rend compte plus tard que cela nous a mené plus loin. (Pas toujours mais souvent !)

Nous avons une évolution qui est influencée par plusieurs rythmes, dont celui des septaines : à 7 ans le changement de dentition, à 14 la puberté, à 21 l’âge adulte, à 27 souvent des changements…

Posons un regard sur ces moments et regardons si nous y avons vécu des choses particulières. Certains moments clé, quelques rencontres, des artistes, des proches, des hasards, des profs nous ont peut-être fait faire des pas dans une direction que nous n’avions pas prévue de prendre mais qui a déterminé la suite de notre chemin.
Mettons de la lumière sur ces moments ou personnes avec reconnaissance !

Ceux qui écoutent ont aussi un exercice à faire et à prendre au sérieux : celui d’écouter de manière bienveillante. Cela va en effet être pour eux autant difficile que de parler en public. Ils auront alors le devoir « d’aider » celui qui parle, cela est un défi d’indépendant parce que nous ne nous sentons pas souvent responsables du bien-être d’autrui.

Nos vies ne sont jamais ni toutes simples, ni toutes droites, et les méandres qui ont portés notre barque jusqu’à aujourd’hui ont été vécus de différentes manières et nous ont façonnés à bien des égards. Ce moment de partage est riche en découvertes et en compréhension de l’autre. Il apporte aussi confiance et sérénité, peut-être seriez-vous surpris si vous décidiez de faire le même exercice, que ce soit dans un petit cadre familial, lors d’une formation ou avec des amis…